Emprunter, c’est gagner de l’argent

Emprunter, c’est gagner de l’argent.

L’idée peut paraître saugrenue, mais elle correspond cependant à une vraie réalité.

Pour comprendre les mécanismes, partons d’un cas d’école volontairement simplifié, et comparons 2 choix différents pour une même situation de départ.

1er cas : Vous avez choisi la location afin d’être « plus libre » et changer d’horizon comme bon vous semble. En pratique, vous allez en fait louer votre appartement pendant 15 ans au tarif moyen de 800 € / mois. Que vous déménagiez ou non dans ce cas spécifique, n’a par ailleurs aucune importance puisque, quel que soit votre lieu d’habitation, nous partons de l’hypothèse que vous louez pendant 15 ans votre habitation au tarif moyen cité plus haut.

2ème cas : Vous avez choisi d’acheter ce même logement d’une valeur de 150 000 €. Avec l’emprunt que vous avez souscrit, vous allez rembourser 1300 € pendant 15 ans. Vous n’avez au départ aucun apport personnel : le projet sera financé à 100 % par un emprunt bancaire.

1er bilan au bout de 15 ans :

Dans le cas n° 1 : Vous avez dépensé pour vous loger : (800 * 12 mois) * 15 ans = 144 000 €

A l’issue de ces 15 années, vous n’avez aucun droit sur le logement en question si ce n’est peut être, après négociation avec le propriétaire, une option privilégiée pour racheter le dit logement à tarif préférentiel.

Ces 144 000 € dépensés en fonds perdus vous ont uniquement permis de profiter de la jouissance de ce logement pendant 15 ans.

Un choix s’impose à vous : Poursuivre la location ? Racheter ce logement ? Le propriétaire vous en demande 150 000 €, soit la valeur initiale, ce qui signifie qu’il n’intègre pas la valeur substantielle additionnelle prise au cours des 15 dernières années… Un vrai prix d’ « amis », non ? Vous choisissez finalement de poursuivre la location pendant 5 années supplémentaires.

Dans le cas n° 2 : Vous avez dépensé pour vous loger : (1300 * 12 mois) * 15 ans = 234 000 € auquel nous rajoutons pour être au plus proche de la réalité : 15 000 € au titre de la taxe foncière payées pendant ces 15 années ainsi que 20 000 € pour travaux sur la même période : votre total s’élève donc à 269 000 € soit dans l’absolu 125 000 € de plus que le cas n°1.

MAIS… Vous êtes propriétaire aujourd’hui d’un bien d’une valeur initiale de 150 000 € et que nous estimons 15 ans après à 200 000 €, compte tenu des travaux effectués et de l’inflation sur les biens immobiliers. Hypothèse tout à fait raisonnable et même plutôt pessimiste. Vous avez le choix entre louer votre logement afin d’avoir une rente mensuelle, le vendre ou rester dans les murs. Vous choisissez de conserver ce logement comme votre habitation principale.

2ème bilan au bout de 5 années supplémentaires :

Dans le cas n°1 : Vous avez dépensé pour vous loger, et à tarif constant (hypothèse des plus optimistes voir utopique…) : (800 * 12 mois) * 5 ans = 48 000 €

Le bien en question ne vous appartient toujours pas. Vous êtes toujours dans l’arbitrage précédent : que faire ? Poursuivre la location ? Racheter ?

Dans le cas n° 2 : Vous avez dépensé 0 € au titre du remboursement de l’emprunt puisque ce dernier est terminé. Nous rajoutons au titre des dépenses 5 000 € pour la taxe foncière et 10 000 € supplémentaires pour travaux divers.

Bilan Général au bout de 20 ans :

Cas n° 1 : Vous avez dépensé en 20 ans au titre de la location de votre logement : 144 000 € + 48 000 € = 192 000 €.

Vous n’avez toujours aucun droit sur le logement en question. Il vous faut donc continuer à payer votre location, ou bien acheter un bien et partir dans une démarche de crédit. Si vous choisissez de rester 10 ans de plus en tant que locataire, il vous faut envisager de dépenser 96 000 € de plus pour un constat semblable en fin de période…

Vous restez durablement dans cette spirale du paiement obligatoire pour vous loger…

Cas n° 2 : Vous avez dépensé en 20 ans au titre de l’achat de votre logement : 269 000 € + 15 000 € = 284 000 €.

MAIS, vous êtes PROPRIETAIRE d’un bien d’une valeur de 215 000 € aujourd’hui. (hypothèse basse)

Si vous le revendez aujourd’hui à ce tarif, vous n’aurez en fait dépensé en 20 ans que : 284 000 – 215 000 € soit 69 000 € seulement.

En outre, la vente de votre bien peut vous servir d’apport pour réinvestir sur un bien de plus grande importance !

Gagner en pouvoir d’ achat pourrait avantageusement rimer avec gagner en confort de vie !

Si vous louez votre habitation, en plus de ne rien débourser, vous vous garantissez une rente mensuelle tout en conservant votre capital, c’est à dire la possibilité de vendre votre bien quand bon vous semble.

En bref, au bout de quelques années et après la revente de votre bien, vous ferez le constat d’avoir été logé pendant 30 ans pour 0 € ! !

Si vous restez dans les murs : vous ne payez plus rien non plus, à l’exception de la taxe foncière et des quelques travaux que vous seriez amenés à faire.

Concernant la comparaison des 2 cas précités et pour reprendre un vieil adage populaire :

Y’A PAS PHOTO ! !

ACHETER, et donc le plus souvent EMPRUNTER vous fait durablement GAGNER en pouvoir d’achat.

Un conseil, si votre décision est prise… N’attendez pas, ACHETEZ, EMPRUNTEZ ! Le temps passe vite et en achetant dès la signature de votre premier CDI par exemple, vous vous laissez toutes les chances pour réinvestir sur d’autres projets ultérieurement.

Bien évidemment personne n’est candide et tout n’est pas si simple…Reste à savoir effectivement quand et comment acheter, quel bien, à quel endroit, quel tarif, quel type d’emprunt, quel établissement bancaire, à quel taux, avec quel apport…etc… : bref, toutes les questions inhérentes au futur propriétaire, génératrices de petits et gros tracas, certes…

Mais n’est pas le début d’une grande aventure dans laquelle vous ressortirez forcément gagnant par rapport à un locataire assidu ? ? N’est ce pas une possibilité pour gagner en liberté, ne dépendre que de soi même en constituant son propre capital ?

Au travers de nos prochains articles, vous vous aiderons à trouver quelques réponses à toutes ces questions.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Votre décision est prise ?

Renseignez vous plus à fond sur les assurances de prêts immobiliers grâce au comparateur ASSURLAND.

Cliquez sur le lien ci dessous pour en savoir plus :


Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.